L’indépendance du data protection officer empêche théoriquement sa sanction

Réagir